Le monde du travail & l’art-thérapie

L’évolution du système économique et des aspects sociologiques ont des conséquences sur le monde du travail. Cela demande à l’entreprise de développer de nouvelles méthodes de fonctionnement face au malaise grandissant des salariés et des dirigeants.

 

Les différents Accords Nationaux Interprofessionnels (ANI)  montrent la nécessité de trouver des solutions pour progresser dans ce sens.
Le plan santé de 2016-2020 vient soutenir ces accords. Il permet de ne plus voir la santé sous l’axe pathologique mais par une l’approche qui privilégie la promotion de la santé et le bien-être.

 

groupes de 3 personne au travail vue de dessus
labyrinthe sur page quadrillé
bureau

La recherche de solutions et l’investissement des entreprises et des autorités publiques révèlent le niveau de souffrance et les difficultés actuelles.

Certaines méthodes peuvent favoriser l’apaisement et la diminution du stress. Différentes études ont prouvés les bénéfices de l’art-thérapie sur ce point.

D’abord, en 2016, celle de Girija Kaimal et ses collègues révèle que  l’activité artistique baisse la concentration salivaire de Cortisol (hormones du stress). 

Puis, en 2014, l’étude de Anne Bolwerk et ses collaborateurs  démontre que l’activité artistique peut même entrainer des changements dans la connectivité cérébrale, susceptibles d’améliorer durablement la gestion du stress. 

Dernièrement, en 2019, l’OMS a affirmé que l’activité artistique diminue l’anxiété.

 

Par conséquent, l’art-thérapie est une ressource particulièrement efficace et adaptée dans les activités professionnelles.

Cette dernière est opérante dans différentes sphères liées au monde du travail : 

– Le soutient des dirigeants – cliquez ici

– La prévention des RPS et l’accompagnement de la QVT – cliquez ici

– La transition professionnelle – cliquez ici